Skip to content

Mon consultant en cancer colorectal

Une initiative conçue pour le patient atteint d’un cancer colorectal métastatique.

Mon consultant en cancer colorectal

Mon consultant en cancer colorectal est un outil en ligne conçu pour fournir aux patients atteints d’un cancer colorectal métastatique ainsi que leurs soignants des informations sur les options de traitement potentielles dont ils peuvent discuter avec leur oncologue traitant. Chez les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (stade IV), le cancer s’est propagé à des organes éloignés, souvent le foie ou les poumons.

Cet outil est-il pour moi?

Si vous êtes atteint d’un cancer colorectal de stade IV (métastatique) ou si vous vous occupez d’une personne atteinte de ce cancer et que vous souhaitez en savoir plus sur vos options de traitement potentielles, cet outil est fait pour vous.

Comment cela fonctionne-t-il?

Vous serez guidé à travers une série de questions nécessitant le rapport de pathologie détaillé du patient. À la fin, vous recevrez un rapport personnalisé qui décrit les options de traitement potentielles (y compris les options de chirurgie, de radiothérapie et de thérapie systémique) qui pourraient convenir au patient en fonction de son diagnostic individuel et des biomarqueurs de sa tumeur.

L’objectif est de faciliter une discussion réfléchie avec votre oncologue traitant en vous fournissant plus d’informations sur les options de traitement potentielles qui peuvent être disponibles et d’encourager une prise de décision éclairée et conjointe entre le patient, le soignant et l’oncologue traitant.

AVERTISSEMENT : L’outil et les informations fournies ne sont pas destinés à remplacer l’avis médical de votre médecin traitant. Ne prenez aucune décision concernant votre traitement sans consulter votre médecin. Ne commencez pas à prendre des médicaments ou n’arrêtez pas d’en prendre de votre propre chef. Consultez toujours votre médecin avant de modifier vos médicaments. Consultez toujours votre médecin avant de prendre des remèdes alternatifs, « naturels » ou « à base de plantes ». Consultez régulièrement un médecin pour toutes les questions relatives à votre santé, et en particulier pour tout symptôme qui pourrait nécessiter un diagnostic ou une attention médicale.

Déclaration de confidentialité

Toutes les données sont collectées et stockées par le RISCC, un groupe de soutien et de défense des patients à but non lucratif enregistré au Canada. Afin de garantir le respect de la vie privée et la confidentialité des patients et des soignants, les réponses individuelles seront rendues anonymes et ne pourront être identifiées. Il est important de noter que vos informations seront stockées dans une base de données sécurisée sans référence à votre nom ou à toute autre information d’identification. Les données seront utilisées pour aider le RISCC à mieux comprendre les tendances croissantes dans la gestion du cancer colorectal avancé.

Si vous n’êtes pas certain de la signification d’un mot ou d’un terme de cet outil, cliquez sur le glossaire pour en savoir plus.

Options de traitement potentielles

Les objectifs du traitement sont de maintenir ou d’améliorer la qualité de vie, de contrôler ou de retarder l’apparition des symptômes liés à la tumeur, et de prolonger la vie, si possible. L’objectif du traitement du cancer colorectal de stade IV est de réduire ou d’éliminer les cancers sur le site d’origine et ceux qui se sont propagés à d’autres organes et tissus. Il existe trois types de traitement du cancer colorectal, et la plupart des patients se voient proposer plus d’une forme de traitement.

La chirurgie

est le traitement le plus courant du cancer primaire du côlon et du rectum. Pour la plupart des patients, cependant, une résection intestinale est nécessaire, dans laquelle une partie de l’intestin et les nœuds lymphatiques voisins sont enlevés aux premiers stades de la maladie. Chez les patients de stade IV, la tumeur primitive peut être enlevée si le patient est symptomatique (c.-à-d. en cas de perforation intestinale). Chez les patients qui présentent une maladie métastatique de faible volume dans un organe distant, la chirurgie de la tumeur primitive et des métastases peut avoir lieu en même temps.

La radiothérapie

iest également utilisée, notamment pour les tumeurs rectales primaires dont la taille doit être réduite avant une intervention chirurgicale et souvent avec de la chimiothérapie. La radiothérapie est également utilisée dans le traitement du cancer colorectal qui s’est propagé à d’autres organes tels que le foie.

La thérapie systémique

utilise des médicaments qui se déplacent dans la circulation sanguine, atteignant et affectant les cellules de tout l’organisme. Les exemples de thérapies systémiques comprennent la chimiothérapie, les thérapies ciblées et les immunothérapies. La chimiothérapie est généralement recommandée pour le cancer colorectal de stade IV et elle peut être administrée seule ou en association avec des thérapies ciblées.

Avec l’introduction de la médecine de précision ou médecine personnalisée, le profil génomique du patient guide désormais la sélection du traitement pour optimiser la réponse au traitement, ce qui peut améliorer les résultats pour le patient. Le profilage des tumeurs fournit les informations nécessaires sur les mutations génétiques pour guider la sélection des options thérapeutiques afin d’améliorer le parcours du patient.

Revu et approuvé par des experts médicaux

Les informations contenues dans cet outil en ligne sont fondées sur des données probantes et des directives de pratique clinique. Les quatre experts médicaux de renom suivants ont gracieusement et généreusement accepté de représenter les différentes disciplines de la prise en charge de la maladie, et ont revu et approuvé les algorithmes qui constituent la base de cet outil en ligne.


Dr Shady Ashamalla, M. Sc., M.D., FRCSC (oncologie chirurgicale)

Chef de la Division de la chirurgie générale
Chirurgie oncologique mini-invasive du cancer colorectal
Clinique du cancer colorectal pour jeunes adultes
Sunnybrook Health Sciences Centre
Université de Toronto
Chirurgien consultant des Maple Leafs de Toronto 

Le Dr Ashamalla a obtenu un diplôme de premier cycle en sciences biomédicales à l’Université de Guelph, suivi d’une maîtrise en sciences à l’Université Queen’s. Il est ensuite retourné à Toronto où il a obtenu son diplôme en médecine, suivi d’une résidence en chirurgie générale à l’Université de Toronto. Il a ensuite suivi une formation avancée en chirurgie mini-invasive. Son intérêt clinique est consacré à l’oncologie chirurgicale du tractus gastro-intestinal inférieur, avec un accent clinique sur l’approche mini-invasive. Il fait partie de l’équipe d’oncologie chirurgicale du centre Odette Cancer Centre du Sunnybrook Health Sciences Centre, où il se consacre entièrement à l’oncologie chirurgicale du tractus gastro-intestinal inférieur, en mettant l’accent sur l’avancement de la technique mini-invasive dans le domaine de l’oncologie chirurgicale. Le Dr Ashamalla dirige également la Clinique du cancer colorectal pour jeunes adultes, une clinique unique en son genre au centre Odette Cancer Centre du Sunnybrook Health Sciences Centre, qui se consacre aux besoins de la population de moins de 50 ans, qui doit faire face aux défis et aux préoccupations liés à un diagnostic de cancer colorectal.

Dre Christine Brezden-Masley, M.D., Ph. D., FRCPC (oncologie médicale)

Oncologue médicale, Hôpital Mount Sinai
Professeure agrégée, Université de Toronto
Directrice médicale du programme de lutte contre le cancer du système de santé Sinaï
Directrice du Centre du sein Marvelle Koffler

La Dre Brezden-Masley est oncologue médicale et directrice du Centre du sein Marvelle Koffler à l’hôpital Mount Sinai, ainsi que directrice médicale du programme de lutte contre le cancer du système de santé Sinaï à Toronto, au Canada. Elle a obtenu son doctorat en biophysique médicale à l’hôpital Princesse Margaret de Toronto et son diplôme de médecine à l’Université de Toronto. Elle est actuellement professeure agrégée à l’Université de Toronto et scientifique principale pour le même groupe de recherche clinique à l’Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum du système de santé Sinaï à Toronto. La Dre Brezden-Masley est la fondatrice du Consortium d’essais cliniques OCRMT (Oncologues communautaires de la région métropolitaine de Toronto), un réseau virtuel basé sur le Web qui fait la promotion des essais cliniques sur le cancer dans toute la région de Toronto. Elle traite à la fois les cancers du sein et les cancers gastro-intestinaux (cancers colorectaux et gastriques), qui sont ses principaux domaines d’intérêt en matière de recherche. Son principal domaine de recherche clinique est la cardiotoxicité des traitements anticancéreux et elle est actuellement présidente du Réseau canadien de cardio-oncologie. Elle est également membre du conseil d’administration de ReThink Breast Cancer, un réseau national de défense et de soutien pour les jeunes femmes atteintes du cancer du sein, et de My Gut Feeling, un réseau de soutien pour le cancer de l’estomac destiné aux patients, aux survivants et aux soignants.

Dr Paul J. Karanicolas, M.D., Ph. D., FRCSC (oncologie chirurgicale hépatobiliaire/chimiothérapie par PPAH)

Oncologie chirurgicale hépatobiliaire, pancréatique et GI
Odette Cancer Centre
Sunnybrook Health Sciences Centre
Professeur agrégé de chirurgie
Université de Toronto

Le Dr Karanicolas est chirurgien oncologue au centre Odette Cancer Centre et scientifique à l’institut de recherche Sunnybrook. Sa pratique clinique est consacrée aux patients atteints de tumeurs malignes hépatobiliaires, pancréatiques et gastro-intestinales. Le Dr Karanicolas a obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Western Ontario, où il a également effectué sa résidence en chirurgie générale. Il a ensuite obtenu un doctorat en méthodologie de la recherche en santé à l’Université McMaster et une bourse de recherche clinique en oncologie chirurgicale au centre Memorial Sloan-Kettering Cancer Center de New York. Ses recherches portent principalement sur la conception et la conduite d’essais contrôlés randomisés en oncologie chirurgicale. Le Dr Karanicolas a été le fer de lance de la création de la « Communauté des oncologues chirurgiens en hépato-pancréatico-biliaire : Équipe des essais cliniques, évaluatifs et prospectifs (Équipe HPB CONCEPT) », un cadre consensuel pancanadien pour la recherche sur le cancer du foie et du pancréas. Il est le chercheur principal d’une subvention financée par les IRSC pour développer des essais cliniques à fort impact au nom de ce groupe, dont un essai contrôlé randomisé national examinant l’impact de l’acide tranexamique sur les saignements pendant la résection hépatique. Le Dr Karanicolas est le directeur médical/scientifique des services d’essais cliniques du centre Sunnybrook Health Sciences Centre. Il mène également des recherches sur la qualité de vie des patients opérés d’un cancer. L’équipe du Dr Karanicolas met en place un cadre électronique pour intégrer l’éducation des patients et l’évaluation de la qualité de vie dans les soins de routine. Il étudie également l’impact de la surveillance après une résection du cancer sur la satisfaction et la qualité de vie des patients. Le Dr Karanicolas est le responsable chirurgical du programme de chimiothérapie par pompe à perfusion artérielle hépatique au centre Odette Cancer Centre. Il s’agit du premier programme de ce type au Canada et il offre une option thérapeutique supplémentaire aux patients atteints de métastases hépatiques colorectales.

Dre Rebecca K.S. Wong, M.B., ChB, M. Sc., FRCP (radio-oncologie)

Princess Margaret Cancer Center
Professeure, Département de radio-oncologie
Vice-présidente de l’éducation, Département de radio-oncologie
Université de Toronto
Directrice, Enseignante, Programme de médecine de la radiation

La Dre Rebecca Wong est radio-oncologue au centre Princess Margaret Cancer Centre, professeure et vice-présidente de l’éducation au département de radio-oncologie de l’Université de Toronto. Elle est diplômée de la faculté de médecine de l’université de Sheffield, a suivi une formation spécialisée en radio-oncologie à l’Université Queen’s et a obtenu une maîtrise en épidémiologie clinique à l’Université McMaster. Ses intérêts cliniques portent sur les tumeurs malignes gastro-intestinales, la radiothérapie des patients atteints de cancer métastatique et le théranostic. Elle a participé activement à la conception et à la mise en œuvre d’essais cliniques, en tant que présidente du Comité de contrôle des symptômes du Groupe canadien d’essais sur le cancer, et a dirigé plusieurs essais internationaux sur les tumeurs malignes gastro-intestinales et la radiothérapie palliative. Pour transposer les données probantes dans la pratique, elle a rédigé des articles et assumé des rôles de direction dans le cadre du Programme de soins fondés sur des données probantes de la Collaboration Cochrane et d’Action Cancer Ontario. En tant que défenseur du renforcement des capacités par l’éducation, elle participe activement à des partenariats de collaboration avec des pays à faible revenu ou intermédiaire dans le domaine de la formation et de l’éducation, en particulier dans la formation professionnelle en radio-oncologie. Elle est l’auteure de plus de 130 articles évalués par des pairs.


Références


Services de santé de l’Alberta. Cancer Control Alberta. Metastatic Colon Cancer. Avril 2020. Disponible à l’adresse suivante :

Chen Z, Wang, C, Dong, H. et al. Aspirin has a better effect on PIK3CA mutant colorectal cancer cells by PI3K/Akt/Raptor pathway (L’aspirine a un meilleur effet sur les cellules cancéreuses colorectales mutantes PIK3CA par la voie PI3K/Akt/Raptor). Mol Med. 2020;26(14)

Réseau d’information et soutien pour le cancer colorectal (RISCC). Le traitement du cancer colorectal. 2020. Disponible à l’adresse suivante :

National Comprehensive Cancer Network® (NCCN®). Guidelines for Patients: Colon Cancer. 2018. Disponible à l’adresse suivante :

Santé Ontario. Action Cancer Ontario. Carte des voies pour le traitement du cancer du côlon. Version 2020.01. Disponible à l’adresse suivante :

Agence du cancer de la Saskatchewan. Provincial Colorectal Cancer Treatment Guidelines. 17 juin 2011. Disponible à l’adresse suivante :

Triest L, Debeuckelaere C, Vandamme T, et al. Should Anti-EGFR agents be used in right-sided ras wild-type advanced colorectal cancer? Curr Colorectal Cancer Rep. 2019;15:130-134. Disponible à l’adresse suivante :

Wang ZX, Wu HX, He MM, et al. Chemotherapy with or without anti-EGR agents in left- and right-sided metastatic colorectal cancer: an updated meta-analysis . J Natl Compr Canc Netw. 2019;17(7):805-811. Doi : 10.6004/jnccn.2018.7279. PMID : 31319395

Wiltink LM, White K, King MT, Rutherford C. Systematic review of clinical practice guidelines for colorectal and anal cancer: the extent of recommendations for managing long-term symptoms and functional impairments. Support Care Cancer. 2020;28(6):2523-2532. doi:10.1007/s00520-020-05301-7 Disponible à l’adresse suivante :